Seins tubéreux

malformation mammaire

En quelques mots

Le sein tubéreux est la malformation de la poitrine la plus fréquente. Il s’agit d’un développement anormal du sein à la puberté, dont la caractéristique principale et suffisante pour porter le diagnostic, est la présence d’une base mammaire trop étroite responsable d’une croissance uniquement vers le centre du sein aux dépends de la périphérie de celui-ci.

A cela peuvent s’ajouter d’autres caractéristiques :

  • Une asymétrie mammaire (très fréquente)
  • Une implantation trop haute de la base mammaire : Sillons sous mammaire hauts situés.
  • Une hypotrophie dans la majorité des cas. Ou rarement une hypetrophie
  • Une protrusion de l’aréole par hernie du muscle ciliaire qui la définie. Souvent accompagnée d’une distension de l’aréole (trop large)
  • AnesthésieAnesthésie Générale

  • Intervention2h – 2h30

  • SéjourAmbulatoire – 1 nuit

  • Convalescence2 semaines

Principe

Cible

L’intervention s’adresse aux jeunes femmes ayant des seins tubéreux et dont cette forme particulière occasionne une gêne esthétique et vestimentaire importante entraînant parfois un retentissement psychologique significatif.
Il n’est pas nécessaire d’atteindre la majorité mais il est préférable que le volume des seins soit stable depuis 1 an.
Pour cette intervention, les patientes doivent être bien conscientes de la présence de cicatrices et de la possibilité, selon les cas, de réaliser plusieurs intervention (espacées de quelques mois) pour obtenir le résultat attendu.

 

Les 3 grades du sein tubéreux

Ils sont arbitrairement classés en 3 grades qui permettent de les définir plus précisément, même si parfois les seins sont de forme intermédiaire et sont plutôt entre deux grades.
Grade 1 : Le défaut de développement du sein concerne uniquement le segment infero-interne. Ce qui entraine un default de galbe du sein et une orientation des aréoles et des mamelons vers l’intérieur.
Grade 2 : Les segment inferieurs du sein sont manquants. Ce qui entrainent un default de galbe du sein et une orientation vers le bas des aréoles.
Grade 3 : L’ensemble de la périphérie du sein est atteinte. Le sein s’est développé à travers un anneau fibreux constrictif, responsable d’une forme tubulaire.

Objectif

  • Modifier la base mammaire en l’élargissant et en l’abaissant.
  • Modeler les volumes des seins et les symétriser
  • Redéfinir la taille des aréoles et leur forme.

 

Prise en charge

La chirurgie des seins tubéreux est une intervention considérée comme réparatrice par l’assurance maladie. Ce qui permet d’obtenir une prise en charge d’une partie des honoraires. Pour ce faire un médecin conseil de l’assurance maladie doit valider la demande de prise en charge rédigée lors de la première consultation.

Consignes pré-opératoire

Il est indiqué:

  • d’avoir un poids et un volume mammaire stables depuis 1 an.
  • D’arrêter le tabac le cas échéant.
  • Un bilan radiologique doit être réalisé par un radiologue spécialisé en sénologie :
    Avant 30 ans échographie seule
    De 30 à 40 ans : Mammographie 1 incidence et échographie mammaire
    > 40 ans : Mammographie double incidence et échographie

Il est recommandé de renouveler le bilan à l’identique, avec le même radiologue, 1 an après l’intervention.

photo profil camille lalloue

Intervention

Les dessins sont réalisés en position assise avant l’intervention.
L’intervention se déroule sous anesthésie générale.
Plusieurs techniques sont envisageables selon l’anatomie et la correction à apporter.

Le lipomodelage est une technique très efficace pour traiter à le fois le positionnement des sillons sous mammaires et le volume.
Il est parfois nécessaire de réaliser un lambeau glandulo graisseux pour redéfinir la répartition des volumes du sein.
Ensuite dans le cadre d’une hypotrophie, il est possible de poursuivre la technique de lipomodelage pour augmenter le volume, ou d’utiliser des implants . A l’inverse en cas d’hypertrophie, une plastie de réduction devra être réalisée.
Enfin la diminution des aréoles nécessite la réalisation d’une cicatrice peri-aréolaire. A laquelle peut s’ajouter une cicatrice verticale voire une cicatrice horizontale.

Lorsque des drains sont posées en fin d’intervention (dépendant de la technique utilisée), ils sont laissés en place jusqu’à ce qu’ils se tarissent.
Un pansement compressif est réalisé à la fin de l’intervention et sera retiré à la sortie d’hospitalisation. L’intervention peut être réalisée en ambulatoire ou nécessiter une nuit d’hospitalisation.

Résultats

 

Le résultat définitif d’une correction de seins tubéreux est obtenus après environ 6 mois d’évolution post opératoire lorsque l’œdème s’est résorbé et les volumes se sont positionnés.
Le résultat est stable dans le temps, le lipomodelage permet un rendu très naturel évoluant avec les prises et perte de poids.
L’amélioration de la forme et du volume de la poitrine apporte une satisfaction importante.

Post-opératoire

Suite post-opératoire

Les douleurs post opératoire sont faibles et surtout centrées sur les zones de lipoaspiration. Une sensation de tension cutané peut être ressentie et jugulée par la prise d’antalgiques classiques. Une brassière de contention doit être portée pendant les 2 mois qui suivent l’opération.
Les pansements durent une 15 aine de jours.
Il est recommandé de réaliser un bilan radiologique identique à celui fait en pré opératoire, à un an de l’intervention puis un suivi classique comme indiqué par le radiologue ou le gynécologue.

 

Risques

Inhérent à toute chirurgie esthétique ou réparatrice :

  • Risque anesthésique
  • Risque infectieux (très faible dans cet intervention) qui peut dans un cas extrême conduire au retrait des prothèses
  • Risque hémorragique : le saignement post-opératoire est contrôlé grâce à la mise en place des drains. La survenue d’un hématome est très rare et peut nécessiter une reprise au bloc opératoire.

 

Certaines complications plus spécifiques de cette intervention méritent d’etre citées :

  • La désunion des cicatrices : Surtout chez les fumeurs et les personnes en surpoids. Cela conduit a un temps de pansement plus long car la cicatrisation est plus longue en particulier dans les zones de jonction de cicatrice.
  • La récidive d’un double sillon, surtout dans les seins tubéreux grade 3, pour lesquels l’anneau fibreux est difficile à rompre.
  • L’asymétrie résiduelle post opératoire.

Ces complications peuvent mener à une éventuelle retouche chirurgicale dans un délai supérieur à 6 mois après la première intervention.

Témoignages

Une question, un projet ?

Le Docteur Camille Lalloué et son équipe vous répondront dans les plus brefs délais.