Réduction mammaire

En quelques mots

L’hypertrophie est souvent difficile à accepter et occasionne parfois une réelle gêne physique, vestimentaire et même sociale.
Une réduction mammaire consiste à réduire le volume des seins. L’intervention consiste à retirer la glande mammaire et l’excès cutané pour remodeler les seins.

  • AnesthésieAnesthésie Générale

  • Intervention1h30 – 2h

  • Séjour1 nuit

  • Convalescence2 semaines

Principe

Cible

Cette intervention concerne les femmes ayant des seins dont le volume est trop important par rapport au reste de leur silhouette.
Il n’y a pas d’âge pour avoir une féminité épanouie et une jolie poitrine. En général il est préférable d’attendre la puberté pour atteindre la maturité de la croissance des seins, mais il est possible d’intervenir plus tôt en cas de gêne importante et dépendant de l’âge des premières règles.
Finalement l’hypertrophie mammaire peut être

  • juvénile post pubertaire
  • post grossesse et/ou allaitement
  • post ménopausique
  • ou suite à une variation de poids importante

 

L’hypertrophie mammaire peut s’associer à:

  • Une ptôse de la poitrine: C’est-à-dire une chute des seins qui se remarque par le fait que l’aréole et le mamelon ne sont plus centrés sur le sein mais sont positionnés au niveau ou en dessous du sillon sou mammaire
  • Un décolleté manquant de galbe et de volume, comme « vidé »
  • Une distension de l’aréole qui prend une place trop importante par rapport à la taille du sein.

Elle entraîne bien souvent

  • une gêne physique : Dorsalgies, cervicalgies et difficultés dans les activités sportives voire quotidiennes
  • Une gêne vestimentaire
  • Une gêne esthétique

Objectif

Diminuer le volume pour lutter contre la gêne physique vestimentaire et esthétique. Il s’agit de prévenir les lésions rachidiennes dues au surpoids que représente la poitrine. Le but est également de restaurer le galbe du décolleté, recentrer l’aréole et le mamelon tout en leur rendant une taille standard. Le volume du sein doit-être en harmonie avec l’âge, la corpulence et l’histoire de chaque patiente.

Prise en charge

La réduction mammaire est une intervention qui peut être considérée comme réparatrice par l’assurance maladie. Ce qui permet d’obtenir une prise en charge d’une partie des honoraires. Pour ce faire, la résection glandulo graisseuse doit être supérieure ou égale à 300g par sein.

Consignes pré-opératoires

Il est indiqué:

  • d’avoir un poids et un volume mammaire stables depuis 1 an.
  • D’arrêter le tabac le cas échéant.
  • Et de réaliser un bilan d’imagerie pre opératoire :
    < 30 ans : Échographie mammaire seule
    Entre 30 et 40 ans : Échographie et mammographie 1 incidence
    > 40 ans : Échographie et mammographie double incidence
photo profil camille lalloue
 

prix de l’intervention ~ 850 à 950 €

Retrouvez plus d’information sur la grille des tarifs

Intervention

Les dessins sont réalisés en position assise avant l’intervention et permettent de définir ensemble le volume mammaire.
L’intervention se déroule sous anesthésie générale.

Plusieurs techniques sont envisageables selon l’anatomie et éventuellement les cicatrices antérieures sur le sein. Il y a toujours 3 cicatrices : peri-aréolaires, verticale et horizontale dans le sillon sous mammaire.
Les drains sont laissés en place jusqu’à ce qu’ils se tarissent : en général le lendemain de l’intervention.
Un pansement compressif est réalisé à la fin de l’intervention et sera retiré à la sortie d’hospitalisation.

Photos Avant/Après

Résultats

Il est immédiat et permet de soulager instantanément les douleurs rachidiennes.
La forme et la position des seins est définitive vers 6 mois post opératoire. Les cicatrices blanchissent progressivement pour finir par être très discrète à 1an de l’opération.

Post-opératoire

Suite post-opératoire

Il n’y a que très peu de douleurs en post opératoire, seulement une sensation de tension cutané jugulée par la prise d’antalgiques classiques.
Une brassière de contention doit être portée pendant les 2 mois qui suivent l’opération.
Les pansements durent une 15 aine de jours.
Il est recommandé de réaliser un bilan radiologique à un an de l’intervention, identique à celui fait en pré opératoire, puis un suivi classique comme indiqué par le radiologue ou le gynécologue.

 

Risques

Inhérent à toute chirurgie esthétique ou réparatrice :

  • Risque anesthésique
  • Risque infectieux (très faible dans cet intervention) qui peut dans un cas extrême conduire au retrait des prothèses
  • Risque hémorragique : le saignement post-opératoire est contrôlé grâce à la mise en place des drains. La survenue d’un hématome est très rare et peut nécessiter une reprise au bloc opératoire.

 

Une complication en particulier est plus spécifique a cette intervention :

  • La désunion des cicatrices : Surtout chez les fumeurs et les personnes en surpoids. Cela conduit a un temps de pansement plus long car la cicatrisation est plus longue en particulier dans les zones de jonction de cicatrice.

Témoignages

Une question, un projet ?

Le Docteur Camille Lalloué et son équipe vous répondront dans les plus brefs délais.

Autres interventions

qui pourraient vous intéresser

Augmentation mammaire par prothèse

Bodylift